compass.gif

Compostage des boues d'épuration : le business se porte bien !

alliance_environnement_lunel_herault-3873864.jpg

La récente acquisition par la SAUR de la société Alliance Environnement, société forte d’un CA de 17 M€ pour 110 salariés, met en évidence que le secteur du compostage des boues se porte bien en France. Créé en 1946 et reprise en 2002 pour constituer Alliance Environnement avec la fusion de 2 sociétés gardoises, Terra Sol et Vidanges Lauriol, ce nouvel acteur de l'assainissement, très présent sur les marchés du Gard et de l'Hérault, rejoint donc un géant de l'assainissement en plein développement.

Cette intégration conforte ainsi la SAUR en Occitanie et plus largement en France, avec une filière hydrocurage et valorisation des boues forte de 400 collaborateurs, un total de 25 plateformes de compostage de boues, et une flotte de 250 véhicules pour un CA prévisionnel de près de 65 millions €.

En pleine croissance, la SAUR investit également en Espagne cette fois, où le groupe a porté sa participation de 33% à 66% dans le capital d'Emalsa, société qui assure la gestion de l'eau à Las Palmas aux Canaries. Ces acquisitions s’inscrivent dans le cadre d’un plan de développement pour atteindre un CA de 2 Mds€ en 2022, contre 1,3 en 2017. A noter que, annoncé pour avant la fin de l'année 2018, l’acquisition par le fonds suédois EQT (l'un des plus grands fonds d'investissement nord-européen avec des actifs évalués à plus de 18 Mds€de la SAUR, numéro 3 français de l'eau, est dans le pipe… 

Enfin, on soulignera que la société Alliance Environnement est adhérente du RISPO et membre du bureau de l'association, avec plusieurs sites certifiés par le référentiel qualité.

document
mis en ligne le 09/10/2018